Nos projets

Empêcher la traite d’enfants. Les séismes qui ont frappé le Népal continuent de faire des victimes innocentes: les enfants. Fragilisés ou isolés, ils sont vulnérables face aux risques de traite, que ce soit à l’intérieur du pays ou vers les maisons closes de l’Inde toute proche. Plusieurs cas ont déjà été signalés, et tous les acteurs sur le terrain appellent à la vigilance absolue.

La fiche récapitulative de ce projet peut être téléchargée sur ce lien

 

Intitulé du projet

Protéger les enfants et les jeunes très vulnérables des risques de traite dans les cinq districts les plus sévèrement touchés par le séisme au Népal

Objectif du projet

L’objectif principal du projet est de protéger les enfants et les jeunes très vulnérables des risques de traite dans les cinq districts les plus sévèrement touchés.

Activités du projet

  • Mise en place de 8 centres de protection d’urgence pour accueillir les enfants et les jeunes qui sont vulnérables à la traite.

Ces centres servent de refuge pour les enfants/adolescents pendant la journée, en attendant que les écoles et les maisons soient reconstruites. Nous y menons des activités en termes de recherche et réunification familiale, conseil psychosocial, activités éducatives et récréatives, sensibilisation sur les risques d’abus sexuels et de traite, prise de conscience sur la santé de base et l’hygiène, aide médicale de base.

  • Etablissement de postes de protection pour identifier et sauver les enfants et les jeunes qui risquent d’être victimes de la traite, tant dans le district (traite interne) qu’au-delà de ses frontières.

Nous travaillons en étroite coordination avec les unités de la Police népalaise chargées de la surveillance du trafic interne et transfrontalier et leur apportons un soutien logistique et un appui en ressources humaines. Ces postes sont équipés de webcams pour faciliter l’enregistrement de témoignages et le transfert des données vers les autorités légales pour engager des poursuites contre les trafiquants. Ces postes servent aussi de relais de sensibilisation, avec diffusion de messages à la radio, à la télévision, par des flyers et la presse écrite en langue locale et/ou népalaise.

Les bénéficiaires

2 600 enfants et jeunes bénéficiereont de nos activités de prévention et de protection.