Nos projets

NEPAL 

Projet SANKALPA-Autonomisation des parties prenantes, sensibilisation et protection des enfants contre les mariages précoces et forcés 

Téléchargez la fiche détaillée du projet ici.

LOCALISATION

2 provinces de l’ouest du Népal:

Province 5, District de Bardiya, Municipalité rurale de Badiyatar, Quartiers 1, 4 et 5

Province 6, District de Dailekh, Municipalité rurale de Dullu, quartiers 6,7 et 8

BUDGET

200 000€

DUREE

Mars 2020 – Décembre 2022

 

CONTEXTE

Au Népal, l’âge légal du mariage est fixé à 20 ans, cependant, selon l’Unicef, le Népal a le 17ème taux de prévalence le plus élevé du mariage d’enfants dans le monde. 36,6% des filles népalaises sont mariées avant l’âge de 18 ans et 10,4% sont mariées avant d’avoir 15 ans. Les âges médians pour le premier mariage sont les plus bas dans les provinces 2, 5 et 6 où le projet intervient. La pratique néfaste du mariage des enfants est particulièrement répandue dans les communautés les plus vulnérables du Terai en raison de la pauvreté, de l’exclusion sociale et de l’ignorance du cadre juridique du mariage des enfants.

En mars 2016, le gouvernement népalais a organisé un « Sommet des filles » national à Katmandou et s’est fixé comme objectif de mettre fin au mariage des enfants d’ici 2030. Il vise à atteindre cet objectif en élaborant une stratégie nationale pour mettre fin au mariage des enfants qui sera à la base d’un plan d’action national pour mettre fin au mariage des enfants.

OBJECTIFS

Les principales parties prenantes (enfants, familles, communautés, porteurs de devoirs) se sont habilitées, sensibilisées et mobilisées pour signaler et répondre aux mariages précoces et forcés dans les districts de Bardiya et dailekh.

Le projet intervient dans 3 domaines différents:

  • Il prévoit de renforcer les capacités des acteurs clés, tels que les structures communautaires, les parents et les familles, les enfants, les forces de police et les entreprises du secteur privé dans le secteur de l’information et de la communication. Un programme de formation inclusif est prévu pour le renforcement des capacités techniques des organisations partenaires. Les études et les recherches sur la question spécifique de l’exploitation sexuelle des enfants sont d’obtenir une information de base et de fin de ligne, et une meilleure compréhension de la pratique du mariage précoce et forcé dans le domaine du projet. Les activités de sensibilisation recoupent toutes les interventions et couvrent tous les acteurs visés par le projet.
  • La protection des enfants contre les mariages précoces et forcés sera assurée par le lobbying et la défense de la prévention et de la protection des enfants contre les risques d’abus et d’exploitation sexuels en général; l’inclusion de dispositions complètes de protection pour les enfants victimes d’abus sexuels dans le Plan d’action national; la création de mécanismes d’identification, d’enquête et de poursuites contre les délinquants sexuels; l’élaboration d’alliances et de réseaux pour renforcer la prévention, la coordination, les enquêtes et l’élaboration de lignes directrices opérationnelles pour une réadaptation et une réintégration efficaces des enfants victimes.
  • Le projet vise également à soutenir directement les victimes par le sauvetage et la fourniture de services adéquats et complets, y compris une assistance médicale et psychosociale, un soutien à la réinsertion sociale et économique des enfants victimes et des familles de victimes, ainsi qu’une aide juridique pour les poursuites contre les délinquants.

PARTENAIRES

Aawaaj-breaking the silence

 

BENEFICIAIRES

Bénéficiaires primaires

  • Enfants des six quartiers des districts de Bardia et Dailekh
  • Enfants de groupes pauvres et marginalisés – Dalits (intouchables), Madhesis et Janjatis

Bénéficiaires secondaires

  • Famille d’enfants
  • Dalits, Madhesis et Janjati communautés
  • Gouvernements locaux
  • Dirigeants communautaires et religieux

 

 

 

Découvrez nos autres projets dans le reste du monde :

 

Voir en plein écran