Nos projets

NEPAL 

Lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le secteur du divertissement pour adultes

Téléchargez la fiche détaillée du projet ici.

ZONE DU PROJET

Province 3 – Vallée de Katmandou

BUDGET

125 000€

PERIODE DU PROJET

Janvier 2020 – décembre 2022 (3 ans)

 

CONTEXTE

Au Népal, le terme «secteur du divertissement pour adultes» désigne généralement des lieux tels que les «restaurants cabine» offrant l’intimité des petites chambres, dohoris (bars traditionnels de danse folklorique), bars de danse, salons de massage, maisons d’hôtes et petits hôtels. Le secteur se développe en tant que secteur informel avec de nombreuses entreprises non enregistrées. Une étude menée par le Ministère de la femme, de l’enfance et du bien-être social en 2008 a estimé que 30 000 à 40 000 femmes travaillaient dans ce secteur. Selon les estimations d’une étude réalisée en 2009 par Terre des Hommes (Tdh), environ 13 000 femmes et filles travaillaient dans ce secteur. Parallèlement à ces études de recherche, des études de cas d’ONG, rapporte l’institut de recherche New Era, du Comité national de suivi et d’action (MAC) et du Conseil national des droits de l’homme ainsi que des données provenant de rapports syndicaux et de la police népalaise indiquent un secteur du divertissement pour adultes en expansion et une augmentation de la traite interne vers ce secteur sans pratiquement aucune loi ou politique pour réglementer les entreprises, à l’exception de l’existence de la directive de la Cour suprême de 2008. , dont la pertinence est remise en question à la lumière des récents changements dans la structure gouvernementale.

ACTIVITES DU PROJET

Fournir des services complets
  • Fournir des services complets, y compris la prévention, le sauvetage, la réintégration et le rétablissement, qui répondent aux besoins spécifiques des survivants et des enfants et filles vulnérables.
Mobiliser les principales parties prenantes
  • Mobiliser et renforcer les enfants, la famille, les enseignants, les ressources et les capacités communautaires pour empêcher les enfants d’entrer dans le secteur du divertissement pour adultes.
  • Collaborer avec les autorités gouvernementales locales et les restaurateurs des communautés, les associations hôtelières, les syndicats et les médias pour renforcer leur engagement à prévenir l’exploitation sexuelle dans les secteurs du divertissement pour adultes.
  • Mobiliser les organisations de la société civile et les titulaires de droits pour renforcer la structure, les systèmes et les activités existants de protection contre l’exploitation sexuelle dans le secteur du divertissement pour adultes.
Autonomiser les survivants
  • Élaborer des programmes de sensibilisation aux services, aux droits, à la prise de décision disponibles.
  • Développer les aptitudes à la vie quotidienne et améliorer la résilience des survivants.
Faire pression pour des lois et des politiques plus strictes et leur mise en œuvre
  • Plaider en faveur de la mise en place de mécanismes au niveau des administrations locales pour la déclaration et la garantie des droits des enfants et des travailleurs.
  • Renforcer les mécanismes des administrations fédérales, provinciales et locales pour régler les problèmes liés au secteur du divertissement pour adultes.

 

BENEFICIAIRES

Les enfants et les filles qui travaillent dans le secteur du divertissement pour adultes proviennent principalement des districts périphériques de la vallée de Katmandou jusqu’à l’endroit où ils migrent vers de meilleures opportunités économiques. Cette migration interne et mal informée est donc en grande partie le résultat de la pauvreté et des besoins d’emploi.

 

PARTENAIRES

 

 

Découvrez nos autres projets dans le reste du monde :

Voir en plein écran