Nos projets

Népal :

Prévention et protection des enfants contre les risques d’exploitation sexuelle dans le secteur du tourisme et du divertissement pour adulte

 

Localisation

Pokhara, district de Kaski dans le centre du Népal

 

 

Durée

Octobre 2017 – Décembre 2019

 

Contexte

 

Pokhara, situé dans les contreforts de l’Annapurna, est un centre touristique célèbre qui attire un grand nombre de touristes aussi bien internationaux que nationaux pour sa vue sur les montagnes et ses lacs naturels.  Pokhara est également un pôle économique pour les migrants en provenance de l’ouest du Népal, dont beaucoup arrivent au travail dans le secteur touristique et hôtelier. Il est constaté que cette migration vers Pokhara a augmenté à partir des districts touchés par le terrible tremblement de terre de 2015, en particulier le district voisin de Gorkha, où se trouvait l’épicentre du tremblement de terre dévastateur (voir la deuxième photo). Pokhara est ainsi un point stratégique d’intervention en raison de cette proximité de tous les districts touchés par le tremblement de terre. Ainsi malheureusement, la traite des êtres humains à Pokhara a été signalée à la hausse après le tremblement de terre. Les personnes à risque de traite sont également les enfants et les adolescents qui ont été attirés à la ville par les différents agents et sources qui leur ont fait des promesses de travail et d’autres débouchés économiques.

Dans son dernier rapport sur la traite des êtres humains, la Commission nationale des droits de l’homme du Népal mentionne que tous les postes de police des districts touchés par le tremblement de terre (14) ont signalé que le nombre d’enfants disparus a augmenté de 40 pour cent par rapport au nombre moyen des 3 dernières années juste avant le tremblement de terre. [1]

 

Le secteur du « divertissement pour adultes » à Pokhara est dynamique et en pleine croissance, pour les touristes du Népal de plus en plus, mais également d’Inde et d’ailleurs.  Les acteurs de la protection de l’enfance et les chercheurs travaillant à Pokhara rapportent que les petits hôtels, les maisons d’hôtes et la bars « dansing » dans et autour des parcs d’autobus et de camions ou de zones touristiques telles que la région du lac sont devenues des plaques tournantes pour le commerce du sexe.

 

Objectifs du projet

 

Protéger les enfants vulnérables contre l’exploitation sexuelle dans le secteur du tourisme et du divertissement pour adulte

 

Résultats visés

  • L’exploitation sexuelle et la traite à des fins sexuelles des enfants vulnérables sont empêchées
  • Les enfants sont retirés des conditions vulnérables et protégés
  • La capacité des acteurs locaux pour lutter efficacement contre l’exploitation sexuelle des enfants est renforcée
  • Des connaissances et données sur les bonnes pratiques sont générées et partagées.
  • la capacité des acteurs de la protection de l’enfance est renforcées pour prévenir l’exploitation sexuelle et assurer la protection des enfants victimes

Groupes cibles

  • Enfants et des jeunes filles travaillant dans le secteur de divertissement pour adultes Familles et collectivités
  • Acteurs de la protection de l’enfance, notamment des organisations travaillant dans la prévention
  • Propriétaires d’entreprises dans le secteur du divertissement pour adultes

  

Bénéficiaires directs

  • 280 enfants et jeunes filles vulnérables ont accès directement à un appui
  • 30 enfants et jeunes filles vulnérables bénéficient d’une formation professionnelle
  • 25 enfants et jeunes filles vulnérables reçoive un appui pour développer une activité génératrice de revenu
  • 60 enfants vulnérables reçoivent un appui à la scolarisation.
  • 17 000 personnes sensibilisés sur les risques de traite et les vulnérabilités dans le secteur du tourisme
  • 3000 enfants sensibilisés sur les risques de traite et les vulnérabilités dans le secteur du tourisme
  • 1200 enfants et membres de la communauté

 

Budget

115 000 Euros

 

Partenaire local

Shakti Samuha, Association fondée par des survivantes de la traite à des fins sexuelles.

http://shaktisamuha.org.np/

https://www.facebook.com/Shakti-Samuha-201460053222376/

 

Partenaire institutionnel

Ministère des Affaires Étrangères et Européennes du Luxembourg

 

Faits

Incidence du travail des enfants (2009-2015) : 37%[2]

Incidence des filles dans le travail des enfants (2009-2015) : 38%[3]

Nombre estimé de victimes de traite en 2015 et 2016 : 6100[4]

Nombre estimé de tentative de traite : 13 600, dont 98% de femmes et 50 % d’enfants[5]

Nombre estimé d’enfants disparus en 2015 et 2016 : 1502 dont 60% de filles[6].

 

 

[1] National Human Rights Commission, Office of the Special Rapporteur on Trafficking in Women and Children, Nepal,  “Trafficking in Persons  National Report 2015-2016”, June 2017

[2] UNICEF, State of the World’s Children, 2016, p151

[3] Ib.

[4] National Human Rights Council, Trafficking in Persons, National Report 2015-2015, Nepal, June 2017, page 13

[5] National Human Rights Council, Trafficking in Persons, National Report 2015-2015, Nepal, June 2017, page 14

[6] National Human Rights Council, Trafficking in Persons, National Report 2015-2015, Nepal, June 2017, page 16

.