Nos projets

Népal :

Protection des enfants exposés à l’exploitation sexuelle dans l’est du Népal

 

Localisation

Itahari, Sunsari (Districts frontières de l’Inde a l’Est du Népal)

 

 

 

Durée

Juillet 2018 – Décembre 2019

 

Contexte

Itahari est la plus grande métropole du Sud-Est du Népal. Elle est située à la jonction de transport principale de l’Est du Népal, à 30 kilomètres de Jogbani à la frontière du Népal et de l’Inde. Elle est au centre des autoroutes de Mahendra Est-Ouest et Nord-Sud Koshi et est donc une ville d’importance émergente.

Ces derniers temps, avec ses infrastructures urbaines en pleine croissance et l’augmentation de population, Itahari a également acquis la réputation d’être une plaque tournante de la prostitution de la région orientale du pays. [1] Les environs 450 Hôtels, lodges et restaurants accueillent plus de 700 personnes en situation de prostitution âgées de 14 à 60 ans, selon la police. Étant donné la proximité de la ville à la frontière entre le Népal et l’Inde, cette triste réputation de Itahari attire les clients d’aussi loin que Patna en Inde.

Il est ainsi urgent de développer une action de protection des enfants contre l’exploitation sexuelle sous toutes ses formes qui pourrait également se développer sur place.

 

Objectif du projet

Protéger les enfants exposés à l’exploitation sexuelle dans cette région de l’Est du Népal

 

Résultats visés

  • Des enfants exploités sexuellement sont sauvés de l’exploitation.
  • Ces enfants sont réhabilités et réintégrés grâce au projet.
  • Des enfants de personnes impliquées dans la prostitution reçoivent un appui particulier afin qu’ils puissent quitter leur environnement vulnérable à l’exploitation sexuelle.
  • Des mécanismes de coordination et de référencement basés sur des résultats concrets, sont développés afin d’assurer une réhabilitation et une réintégration pérenne des enfants vulnérables
  • Les organisations et leur staff sont renforcés pour une mise en œuvre efficace du projet.

 

Groupes cibles

  • Enfants et des jeunes filles travaillant dans le secteur de divertissement pour adultes Familles et collectivités
  • Acteurs de la protection de l’enfance, notamment des organisations travaillant dans la prévention

 

Bénéficiaires directs

  • 30 enfants et adolescents exploités sexuellement engaged in commercial sex work maintain access services at the Crisis Response Center (trauma informed  health care, legal aid and psycho social support)
  • 20 enfants bénéficient d’une formation professionnelle
  • 30 enfants bénéficient d’un appui à la scolarisation
  • 25 enfants reçoivent un certificat de naissance et d’autres documents nécessaires à leur identification officielle.
  • 20 enfants réintègrent leur famille.
  • 10 mamans avec leurs enfants bénéficient d’un appui financier et quittent la prostitution.
  • 5 familles extrêmement pauvres avec des enfants sont réintégrés économiquement à travers des activités génératrices de revenu.

 

Budget

73 000 Euros.

 

Partenaire local

Shramik Mahila Sanja Manch Nepal (SHRAMAUSA)

 

Partenaire institutionnel

Ministère des Affaires Étrangères et Européennes du Luxembourg

 

Faits

Travail des enfants (2009-2015) : 37%[2]

Filles dans le travail des enfants (2009-2015) : 38%[3]

Nombre estimé de victimes de la traite en 2015-2016 : 6100[4]

Nombre estimé de tentatives de traite : 13,600. Dont 98% de femmes et 50% d’enfants de moins de 18 ans[5]

Nombre d’enfants disparus en 2015-2016 : 1502 enfants dont 60% de filles[6].

 

 

[1] The Kathmandu Post Editorial.  July 16, 2014.  A case of morals.  http://kathmandupost.ekantipur.com/news/2014-07-16/a-case-of-morals.html

[2] UNICEF, State of the World’s Children, 2016, p151

[3] Ib.

[4] National Human Rights Council, Trafficking in Persons, National Report 2015-2015, Nepal, June 2017, page 13

[5] National Human Rights Council, Trafficking in Persons, National Report 2015-2015, Nepal, June 2017, page 14

[6] National Human Rights Council, Trafficking in Persons, National Report 2015-2015, Nepal, June 2017, page 16

.