Nos projets

Projet ECPAT You(th) Together : ECPAT Luxembourg : pour et AVEC les jeunes

Contexte

LA PARTICIPATION DES ENFANTS ET DES JEUNES : un pilier dans le travail d’ECPAT Luxembourg  

Nous travaillons pour la protection des enfants et des jeunes contre l’exploitation sexuelle, mais pour pouvoir prévenir ce fléau il est indispensable d’impliquer les jeunes et de les mobiliser dans la création d’une société future où ils seront mieux protégés.

Dans nos activités de sensibilisation et éducation au développement, nous tentons ainsi d’impliquer de façon directe les jeunes.

 

Objectif

Notre travail pour et avec les jeunes consiste en :

  • Des ateliers de sensibilisation et discussion (pour écoles, lycées, maisons de jeunes)
  • Des présentations/interventions dans des classes (écoles & lycées)
  • Des interventions dans les écoles/lycées de tourisme
  • Des ateliers film + discussion avec des groupes de jeunes (maisons de jeunes, tout autre groupement de jeunes)
  • La participation dans la ECPAT Youth Campaign (lien) (tout jeune entre 15 et 25 ans)

 

Description

À travers nos activités, les jeunes sont sensibilisés et éduqués sur l’exploitation sexuelle des enfants et des jeunes dans les pays en voie de développement, mais aussi des risques existants près d’eux avec l’omniprésence de l’internet et des réseaux sociaux, les vidéo-jeux, etc.

Les discussions menées de façon interactive avec les jeunes portent sur les risques liés à l’usage d’Internet et des nouvelles technologies, ainsi que sur l’exploitation sexuelle des enfants à travers la traite, la prostitution et les images pornographiques. Le but est de sensibiliser les jeunes, mais également d’écouter leurs points de vue et impressions sur les thèmes discutés, et trouver des solutions ensemble qui les rendent moins vulnérables d’être victimes eux-mêmes, mais également plus conscients de la sort de milliers de jeunes dans le monde.

Pour les jeunes qui veulent aller plus loin, ECPAT Youth Campaign réunit des jeunes entre 15 et 25 ans qui souhaitent s’engager de façon directe à travers l’organisation d’activités, des formationspeer-to-peer, ou la conception et la diffusion d’une campagne liée à la sensibilisation de l’opinion publique.

 

En savoir plus !

Voudrais-tu en savoir plus sur nos activités avec les jeunes, réserver un atelier ou une intervention, ou t’engager avec le groupe de jeunes ? Contacte-nous sur info@ecpat.lu !

Rejoins-nous sur la page Facebook ECPAT Youth Campaign !

 

Le cadre législatif

La participation des enfants et des jeunes

L’enfance et la jeunesse représentent une période de la vie de chaque personne qui requiert une protection spéciale – contre l’exploitation, les abus, la négligence. Tout individu de moins de 18 ans a le droit d’une telle protection. Cependant, pour des millions d’enfants dans le monde entier, ces droits sont violés de manière flagrante et systématique, notamment à travers différentes formes d’exploitation sexuelle.

Mais les enfants ne sont pas uniquement des bénéficiaires de protection – ils sont aussi des sujets de droits, ayant droit au plein exercice de leurs droits sociaux et économiques : à l’éducation, aux soins sanitaires, à un niveau de vie leur permettant de se développer comme il se doit, au jeu.

La Convention Internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE), qui reconnaît formellement et explicitement ces droits aux enfants, réclame aussi que les enfants eux-mêmes soient entendus pour pouvoir pleinement exercer ces droits.

Notamment, l’Article 12 de la CIDE établit que l’enfant a le droit d’être entendu et pris en considération.

 

ARTICLE 12 de la CIDE

  1. Les Etats parties garantissent à l’enfant qui est capable de discernement le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité.
  2. A cette fin, on donnera notamment à l’enfant la possibilité d’être entendu dans toute procédure judiciaire ou administrative l’intéressant, soit directement, soit par l’intermédiaire d’un représentant ou d’une organisation approprié, de façon compatible avec les règles de procédure de la législation nationale.

 

ARTICLE 12 de la CIDE adapté aux enfants 

  1. Dès que tu es en âge d’avoir ta propre opinion, tu as le droit de donner ton avis sur toutes les décisions qui te concernent. Les adultes ont le devoir de prendre en compte ton opinion.
  2. Les pays doivent veiller à ce que ton opinion soit prise en compte pour toutes les décisions importantes te concernant (par exemple décisions devant le juge).

 

L’article 12 est fondamental, car il demande que nous écoutions ce que disent les enfants et que nous les prenions au sérieux. Il demande que nous reconnaissions la valeur de leur expérience, de leurs opinions et de leurs soucis spécifiques.

Reconnaître que les enfants ont des droits signifie donc apprendre à collaborer plus étroitement avec les enfants pour les aider à construire leur vies et la société du futur, à élaborer des stratégies de changement, et à exercer leurs droits.

Outre l’article 12, d’autres articles de la CIDE sont aussi à la base de notre travail de participation des enfants et des jeunes :

Article 13 – l’enfant a droit à la liberté d’expression.

Article 14 – l’enfant a droit à la liberté de conscience, de pensée et de religion.

Article 15 – l’enfant a droit à la liberté d’association.

Article 17 – l’enfant a droit à l’information.

Article 29 : l’enfant a droit à une éducation qui lui inculque le respect des droits de l’homme et de la démocratie.

Durée

36 mois – Janvier 2015 > Décembre 2017

Localisation

Luxembourg