Sous le Haut Patronage de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse
Association Jeunesse et Développement

L'AJDM créée en 1998, est active dans le domaine de la Protection des enfants vulnérables (filles migrantes ; vendeuses ambulantes et aides ménagères) dans les régions de Koulikoro, Ségou et le district de Bamako. Une équipe pluridisciplinaire de 34 personnes (éducateurs, éducatrices, monitrices-obstétriciennes, travailleur social, médecin, alphabétiseurs, gestionnaires administratif.

Elle est reconnue par la Cellule d’Appui au Développement à la Base (Administration des Collectivités Territoriales) du Mali.

L’AJDM bénéficie de l’appui technique et financier d’ONG internationales dont l’ONG d’IAMANEH-Suisse depuis plus d’une dizaine d’année, l’Unicef, Médecins du Monde Belgique et le BIT.

L’AJDM organise dans le cadre de ses actions des ateliers de formation à l’intention de plusieurs dizaines d’employeuses et de logeuses des aides ménagères. Il s’agit de responsabiliser les logeuses et employeuses à la promotion des droits des aides ménagères en tant qu’enfants. L’ONG encadre plus de 1000 aides ménagères et entretient des contacts étroits avec de nombreux ménages qui reçoivent des aides ménagères. Elle s’investit également dans l’alphabétisation de cette catégorie sociale.

L’AJDM organise des actions de prévention, de prise en charge psychosociale et de réinsertion auprès des vendeuses ambulantes et aides ménagères en détresse dans le district de Bamako, à Koulikoro et Ségou par des formations et des séances d'information sur leurs droits.

Les actions de ces deux ONG seront complétées par des partenariats associés avec les structures suivantes. Les partenariats associés sont principalement liées aux actions de domaines externes et/ou non réalisables par les deux partenaires qui sont des structures d’accueil des enfants vulnérables.

Les partenariats associés sont basés sur des interventions spécifiques selon leurs domaines de compétences dont la prise en charge psychologique, la prise en charge juridique, les formations sur l’ESEC, les actions de sensibilisation dans le milieu de la prostitution.