Sous le Haut Patronage de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse

Sénégal 2

Peu d'informations précises et récentes existent quant à l'exploitation sexuelle des enfants au Sénégal. Il est donc critique de mieux connaître l’incidence et l’ampleur de la problématique. Et de se pencher sur les causes et les conséquences de ses différentes manifestations. C’est pourquoi ECPAT Luxembourg, avec le soutien de l’Union Européenne et du Ministère des Affaires Etrangères du Luxembourg, a décidé de mener une étude exhaustive du tourisme sexuel impliquant des mineurs au Sénégal. Les résultats devraient permettre le développement de réponses adaptées par les parties concernées.

L’Etat du Sénégal a signé et ratifié en 1990 la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant et a réalisé certains progrès dans la mise en œuvre de cette Convention, notamment dans le domaine législatif. Cependant, l’application des lois liées à cette Convention n’est pas toujours assurée, notamment dans des zones rurales reculées, et de graves violations des droits de l’enfant persistent encore, telles que la pratique des mutilations génitales féminines, les mariages précoces et forcés des jeunes filles, l’exploitation des enfants dans la mendicité et l’incarcération des mineurs en conflit avec la loi. 
 
Le Comité des Droits de l’Enfant exprime dans ses Observations finales de l’année 2006, une préoccupation pour les carences que présentent :
  • Les données relatives à l’exploitation sexuelle, y compris le tourisme sexuel et la traite des enfants ;
  • La protection et l’aide à la réadaptation pour les enfants victimes d’exploitation sexuelle ;
  • La législation protégeant les enfants contre l’exploitation sexuelle, y compris le tourisme sexuel ;
  • L’application de la législation existante, par exemple de la règle interdisant les relations sexuelles avec une fille de moins de 12 ans (art. 300 du Code pénal).
 
Comme mentionnée ci-dessus, il existe peu d’informations précises et récentes relatives à l’exploitation sexuelle des enfants au Sénégal. Aucune étude sur l’exploitation sexuelle des enfants n’a été réalisée depuis « L’Exploitation Sexuelle des Enfants au Sénégal » financée par l’UNICEF et coordonnée par Monsieur Abdou Salam Fall en 2003. Pourtant, des médias  et des associations locales  travaillant dans le domaine de la protection de l’enfance signalent une croissance du phénomène de tourisme sexuel impliquant des mineurs. C’est pourquoi ECPAT Luxembourg, avec le soutien de l’Union Européenne et du Ministère des Affaires Etrangères du Luxembourg, a décidé de faire réaliser une étude exhaustive du tourisme sexuel impliquant des mineurs au Sénégal.
L’objectif général de l’étude est de contribuer à une meilleure compréhension du phénomène de l’exploitation sexuelle des mineurs (-18 ans) dans le cadre du tourisme et du voyage au Sénégal grâce à une évaluation qualitative et quantitative de la problématique dans les zones suivantes : la Petite Côte (Saly, Mbour…), Casamence (Cap Skerring et Ziguinchor), Saint Louis, Dakar et l’Ile de Gorée.
Plus spécifiquement, elle permettra d’établir : 
  • L’ampleur et les caractéristiques du phénomène d’exploitation sexuelle des mineurs (-18 ans) dans le cadre du tourisme et du voyage dans les zones ciblées par l’étude. 
  • Des liens entre l’exploitation sexuelle des mineurs dans le cadre du tourisme/voyage et d’autres problématiques de protection de l’enfance et de la jeunesse. 
  • Les mécanismes de protection et de soutien dont les victimes disposent réellement, et d’identifier les mécanismes de signalement et de soutien qui pourraient être développés.
Pays sahélien situé dans la partie la plus occidentale de l’Afrique, le Sénégal occupe le 154ème rang sur 186 pays dans le Rapport 2013 du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) sur le Développement Humain. Sa population est estimée à environ 13 millions d’habitants [1] et le taux annuel de croissance démographique prévu pour 2011-2030 est de 2% [2] . 33,5% de la population vit avec moins de US $1,25 par jour et 50,8% vit en dessous du seuil national de pauvreté. [3]
 
Quelques indicateurs sur le pays (chiffres de 2012) :
  • Population : 13.107.900
  • Espérance de vie à la naissance: 59,6 ans
  • Durée moyenne de scolarisation: 4,5 ans
  • Taux brut de scolarisation: 50%
  • Taux d'alphabétisation: 49,7%
Contexte: 

De nombreux facteurs se croisent pour que certaines formes d’exploitation sexuelle et commerciale des enfants se développent dans le pays ou dans une région.

Localisation: 

La Petite Côte (Saly, Mbour…)

Casamence (Cap Skerring et Ziguinchor)

Saint Louis

Dakar

l’Ile de Gorée

Durée: 

2013 (3 mois)

Budget: 

45.500 €