Sous le Haut Patronage de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse

Sénégal 1

Sénégal 1

A l’instar des autres régions du Sénégal, mais d’une manière plus accentuée, la zone de Thiès souffre de sous-emploi, du chômage et de la centralisation excessive de l’économie.

Le Sénégal occupe le 156ème rang sur 177 pays dans le Rapport 2007/2008 du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) sur le Développement Humain. 58% de sa population a moins de 20 ans et 33,4 % vit en dessous du seuil national de pauvreté. 56,2% vit avec moins de US $2,00 par jour. Le pays a rejoint en 2002 le rang des Pays les Moins Avancés (PMA). L’espérance de vie à la naissance est passée à 56 ans en 2005. Les taux de mortalité infantile et de mortalité maternelle restent élevés au Sénégal. Les maladies telles que le paludisme, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires continuent à sévir avec un lot important de victimes enfants. L’insécurité alimentaire chronique menace le développement normal des enfants. La situation en matière d'éducation ne progresse que lentement - trois quarts des enfants seulement sont inscrits à l'école primaire. Pour les années 2000-2005, le Taux Brut de Scolarisation dans le secondaire pour les garçons est 22% avec un taux de 16% pour les filles. La socialisation et l’éducation d’enfants non scolarisés se feront dans des institutions non conventionnelles comme les « daaras » (écoles coraniques). Par ailleurs, 37% des enfants de 5 à 14 ans travaillent ou sont engagés dans une activité économique. La ville de Thiès, où est développé le projet, est la deuxième ville du Sénégal. Elle est un carrefour ferroviaire et routier important. Sa population s’élève à environ 350.000 habitants. A l’instar des autres régions du Sénégal, mais d’une manière plus accentuée, la zone de Thiès souffre de sous-emploi, du chômage et de la centralisation excessive de l’économie.

Soutien aux enfants en situation de rue et en conflit avec la loi

La crise économique et urbaine actuelle contraint de plus en plus d'enfants à quitter le domicile familial pour trouver les moyens de subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leurs familles. Le contexte socio-économique sénégalais favorise l’explosion de la cellule familiale. De nombreux enfants vivent et travaillent dans les rues des villes sénégalaises où ils sont particulièrement à risque d’être exploités économiquement et sexuellement (trafic, prostitution, tourisme sexuel) et d’être poursuivis et condamnés pour des actes de délinquance (vente et usage de produits stupéfiants, violences, etc.)

L'objectif du projet est de réduire l’exposition des enfants de Thiès et sa région en situation de vulnérabilité sociale (enfants en situation de rue, enfants en conflit avec la loi) aux risques de violation de leurs droits fondamentaux (exploitation sexuelle, violence, absence de protection sociale, drogues, maladies, etc.

  • Hébergement, alimentation, habillement et soins médicaux des enfants et des adolescents dans un foyer
  • Alimentation et soins médicaux des jeunes incarcérés
  • Orientation des enfants dans des situations particulières (hospitalisation, toxicomanie, jeunes filles) vers d’autres structures de soins (hôpitaux, foyers pour jeunes filles)
  • Suivi et/ou soutien psychologique
  • Activités culturelles, sportives et pédagogiques
  • Alphabétisation et scolarisation
  • Formation professionnelle et insertion dans le marché du travail
  • Rétablissement des liens familiaux et communautaires
  • Mise en place de campagnes de régularisation pour obtenir des papiers d’identités pour les enfants
  • Assistance juridique et mise en place de peines alternatives à l’incarcération des enfants
  • Animation de groupes de discussion dans la rue pour faire connaître aux enfants leurs droits
  • Création de supports d’information sur la détention abusive, l’exploitation sexuelle, l’exploitation au travail, le trafic, les soins, la drogue et le sida
  • Sensibilisation des leaders communautaires et membres de l’administration pénitentiaire et du Tribunal pour enfants
  • Formation des intervenants sociaux à l’approche psychosociale des enfants victimes ou à risques de violences sexuelles

Les enfants ciblés se trouvent en situation de rue et proviennent de l’ensemble des régions du pays et des pays limitrophes (Mali, Gambie et Guinée Bissau). Parmi ces enfants, l’on identifie quatre catégories distinctes :

  • Enfants talibés (élèves des écoles coraniques)
  • Enfants apprentis ou travailleurs
  • Mineurs en conflit avec la loi
  • « Fackman » (jeunes toxicomanes)
Contexte: 

De nombreux enfants vivent et travaillent dans les rues des villes sénégalaises où ils sont particulièrement à risque d’être exploités économiquement et sexuellement

Localisation: 

Thiès, ville située à une centaine de kilomètres de la capitale du Sénégal, Dakar

Durée: